Une histoire corse : Bonifacio

Rondinara , ,
post3-image1

Qui n’a jamais vu les images de la belle citadelle, perchée sur de hautes falaises de calcaire blanc, avec ses maisons colorées prêtes à plonger dans l’eau bleue ? Bonifacio c’est une vision unique, mais c’est aussi un condensé d’histoire corse …

Cité antique appelée « Pallae », dont le nom s’est conservé pour désigner le détroit entre Corse et Sardaigne, anciennement nommée Calocosalto (rocher sûr), la cité à l’extrême sud de la Corse tient son nom actuel de Boniface II, marquis de Toscane. En corse la commune se nomme Bunifaziu. Prononcez [Bounifaziou], et demandez à ses habitants de vous raconter l’histoire de ses célèbres visiteurs : d’Ulysse et de ses compagnons qui y trouvèrent refuge durant leur odyssée, ou de la dame de Bonifacio, plus vieux vestige humain (-6600 ans avant notre ère) retrouvé sur l’île de beauté.

Au milieu de la Méditerrannée

Cité à la confluence des cultures, elle a été conquise par quasiment toutes les civilisations du bassin méditerrannéen. Romains, Turcs, génois, Italiens, et enfin Français (mais pour combien de temps ?) s’y sont succédés, tant il est vrai que de par sa position géographique, elle a été de tout temps un point militaire et commercial stratégique.

Aujourd’hui, la citadelle vit de tourisme. Sa marina est très recherchée par les navigateurs qui viennent y trouver un mouillage sûr, et un paysage à couper le souffle. Les ports de Sardaigne, à quelques encablures forment avec elle un des plus beaux circuits nautiques au monde. Sa côte est préservée, ses alentours authentiques ; elle reste, au sein d’une île unique, un nid d’aigle idéal pour regarder passer l’histoire.

Plus d’informations, organisation de visites et calendrier d’événements sur www.bonifacio.fr

post3-image2
Une crique typique des alentours de Boniface